Se mettre à la place du lecteur pour être lu et compris

Dans un échange oral, les réactions de l’interlocuteur ou du public, qu’elles soient émises en langage parlé ou corporel, permettent d’adapter son propos : un regard perplexe, j’explique ; un raidissement de nuque, je nuance, etc. Tout cela en direct et souvent sans même y penser.

Cette adaptation immédiate n’est pas possible à l’écrit : une fois envoyés, une proposition commerciale, une note d’information ou un article sont des produits finis. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour être compris.

Continuer

« Sur comment », le début de la fin

Une tournure, ou plutôt une famille de tournures, est en train de se généraliser à grande et désolante vitesse.

– Elle a écrit un livre sur comment faire pour…

C’est un anglicisme.
– She has written a book on how to…

C’est une épidémie.

– Nous avons débattu de pourquoi les jeunes générations…
– Nous allons réfléchir à quand il faut commencer…
– On s’interroge s’il faut y aller ou pas.

Continuer

Comment ne pas se laisser ringardiser par le storytelling

Le storytelling consiste à utiliser des histoires à des fins de communication, particulièrement dans les domaines du marketing ou de la politique.

De fait, les histoires sont redoutablement efficaces pour :

  1. Capter l’attention
  2. Exprimer simplement des idées abstraites
  3. Fixer ces idées dans la mémoire
  4. Les partager facilement.

Il n’y a rien là de bien nouveau, à vrai dire. Les histoires sont omniprésentes, de la Bible à la publicité en passant par le récit historique national, les contes de fées ou les sagas romanesques dans lesquelles des générations entières se reconnaissent : on n’imagine pas comment on pourrait s’en passer.

Continuer